Aujourd'hui, je vais vous parler de ce qui fait rêver les uns et terrorise les autres : les séances de dédicace. Pour ma part, j'adore. C'est un moment d'échanges privilégié et bien souvent très sympathique.

Constatant régulièrement de l'appel à l'aide de certains pour leur première séance, je me suis dit qu'il serait judicieux de faire partager mon humble expérience.

Attention, tout ce que je vous dirai ne sera pas à prendre pour argent comptant. Ce ne sera que mon point de vue, basé sur mes expériences personnelles.
Qui plus est, je parlerai de manière générale, mélangeant les dédicaces en librairies et en salons (organisation parfois différente).


D'abord, c'est quoi une séance de dédicace ?



« Alors, MOI, je suis une SUPER STAR. J'ai écrit un livre sur la métamorphose d'un cloporte des basfonds parisiens qui se plait à rêver qu'il est un beau jeune homme du 8ème perdu au milieu de ses nombreuses conquêtes. J'arrive donc à la librairie en Limousine. Une queue de milliers de personnes m'attend déjà depuis des heures. Des pancartes géantes de moi et rien que de moi se dressent de partout, que je suis beau. Je suis accueilli avec champagne et foie gras par l'équipe du magasin qui ont des paillettes pleins les yeux. Lorsque les portes s'ouvrent, les fans en furie se jettent sur moi et me vénèrent toute la journée durant. Le soir, je rentre avec quatre d'entre elles sous le bras, dont une libraire. »

Bon, si en tant qu'auteur inconnu vous pensez que cela se passera ainsi, retournez voir vos parents pour la leçon d'humilité, et ne prenez même pas la peine de lire la suite, quoique.

Non, c'est absolument tout l'inverse.
Vous êtes un(e) jeune auteur(e). Oui, c'est l'avantage de débuter dans ce métier, les gens nous traitent tous de « jeune », c'est fort plaisant passé un certain âge.
Il faut plutôt voir une séance de dédicace comme de la vente, il faut être actif.

Préparez-vous à faire de la route tôt le matin (j'y reviendrai pour le « où »), à prévoir votre casse-dalle et surtout, prévoyez beaucoup, mais alors beaucoup de patience. Vous allez devoir user de tous vos talents pour attirer les gens.

Si je devais résumer les dédicaces en 4 mots (momo momo ?), ce serait : Patience, Mental, Opiniâtreté et Plaisir : Le PMOP (mince, il est encore là ce MOP ?).

Pourquoi faire des séances de dédicace ?


Pour trois raisons : vous faire connaître, vous faire plaisir et puis vendre aussi.

Les séances de dédicaces sont un des moyens les plus importants de vous faire connaître, c'est avant tout de la promotion. Selon le lectorat que vous avez, « l'Internet » pourra vous être précieux, mais les dédicaces sont universelles à tous les types de livres. La plupart de mes réels et bons contacts se sont faits en librairies et salons.

C'est un moment d'échanges, de partage et...de plaisir.
Le Plaisir, c'est là le plus important. Vous êtes là pour vous faire plaisir, en parlant de votre création, du fruit de votre labeur. Toutes les créations n'ont pas le droit au même traitement (personnellement, quand je fais mes travaux, je vais pas aller poser un stand d'expo dans un magasin de bricolage en criant « Eh regardez, j'ai monté ce mur nickel »).

Transmettez votre passion, votre énergie, votre enthousiasme, que du bonheur (« Ma... qué...fait l'amooour à ta passion »). Bonne humeur et jovialité attireront bien plus les gens que morosité.

C'est aussi un moment pour vendre et rapporter un (tout petit) peu de soussous.
Attention cependant à cet aspect. Ce n'est là que mon avis d'écrivain d'insignifiante envergure, mais n'oubliez jamais que vous êtes là pour vendre de la lecture et non pas un produit. Surtout au début, n'allez pas en dédicace pour espérer devenir riche. J'y reviendrai dans la partie « rentabilité »...

Auteur : Charles Chehirlian, écrivain et informaticien.